Bangui – Centrafrique


2017 – 2018

Des mots et expressions artistiques en partage

Des ateliers ouverts sur le thème « Violence et résilience »



  • Les temps des « pré » : une préhistoire, une histoire à co-construire

Le projet s’origine par une rencontre entre Josette et Orsie sur le thème « Qu’est-ce que l’humanitaire ? » – « Comment entendre une demande, un appel de l’autre souffrant, au bord de l’abîme, comment y répondre ? »

Le désir d’Orphée, Centrafricain engagé dans des réflexions et des actions pour la paix en Centrafrique nous a mises en route, son questionnement rejoignant les nôtres, avec tous les risques du chemin à ornières mais bordés d’arbres en croissance : les malentendus sont grands, la communication avec Bangui très difficile.

Pendant une année, 4 personnes ont constitué ce groupe socle de préparation régulière à ce travail : problématiques, questionnements, expériences, réflexions puis actes à poser par la mise en place d’ateliers au lycée Boganda de Bangui soutenus par Monsieur le proviseur S. Kétéguia et avec un groupe de lycéens de Jean XXIII à Reims.
Et aujourd’hui d’autres ateliers, d’autres publics pour faire valoir des voies d’expression, tous sur le même thème « violence et résilience ».

La vie est là, un tissage commun en œuvre, un lien vivant inédit, en invention.

Avec
Josette Coppe, psychologue clinicienne, psychothérapeute, animatrice-thérapeute d’ateliers d’expressions à médiations artistiques, formatrice, fondatrice et Présidente de Résonances.
Céline Froese, psychologue clinicienne, psychothérapeute, psychanalyste, thérapeute de famille
Orphée Douaclé Ketté engagé dans des réflexions pour la paix ainsi que des actions humanitaires en Centrafrique et membre de l’association « Perles de Lumière d’Afrique ». Ancien élève du lycée Boganda à Bangui.
Orsie Sukama, intervenante en Responsable Hôtelière EHPAD, présidente de l’association « Perles de Lumière d’Afrique » qui œuvre en action humanitaire pour la Centrafrique.

Des mots et expressions artistiques en partage
Sur le thème « Violence et Résilience »
Pour créer un « pont humanitaire »

Une créativité pour oser, une conquête de soi, une puissance d’ouverture avec l’autre.
Des liens, des passerelles pour nous tous : nous avons tant à dire …

Une voie à prendre, des voix à entendre.
Des échanges de mail entre lycéens de Bangui et de Reims depuis début février 2018.

Bordé par des ateliers pour adultes.

Sur le même thème, avec des médiateurs divers : écriture, récit, slam, bande dessinée, conte, peinture, gravure, jeux, photo, vidéo…

Toujours dans le même souci, ouvrir les expressions symbolisantes dans des liens de confiance, nourrissantes à partir de leur propre expérience de « merveilleux malheur » si nous osions copier ce beau et puissant paradoxe de B. Cyrulnik.

 

Un magazine à éditer pour faire trace autant d’un riche travail d’expressions, d’un facilitateur de conscientisation, que la mise en action d’un enthousiasme et d’un engagement pour la tolérance, la solidarité, la considération pour l’humain.

Un magazine relatera tous les textes, les œuvres plastiques de tous les écrivants : lycéens, adultes de France, du Bénin, Centrafrique.

Avec la participation de professionnels du soin, de la philosophie, de projet humanitaire, de l’art:

  • Gaëlle RAUCHE, Poétesse Slameuse, Vainqueur Ligue Slam de France 2016, Lecture scénique, spectacle, ateliers.
  • Marc Alexandre Oho Bambe, slameur, poète international, humaniste, lauréat du Prix Paul Verlaine de l’Académie française 2015
  • Bertrand Agutte, musicien
  • Marie-Christine Bourven, Anita Fa,  Mike Michel Mercier, Nicole Pérignon, Esther Marlot, Marie-Odile Guy, Philippe Vaz, Charlotte Van der Veken, Didier Ducrocq, Véronique Durrazo, artistes plasticiens
  • Bruce Clarke, artiste plasticien international
L’Éditorialiste de la revue est Mr Catonné Jean Philippe, philosophe, psychiatre, auteur de : La citoyenneté : une prioritéLes pratiques artistiques tissent les liens – Esthétiques, Thérapie et citoyenneté : quelle beauté transmettre ? – In Pratiques en santé mentale
 
 
 

« violence et résilience »
Un parcours, un processus, un long chemin vers la croissance, la liberté, un espoir.

 

Les Animatrices, Animateur des ateliers : des professionnel(le)s d’expérience, des bénévoles de Reims, Paris, Montpellier.

Josette Coppe, psychologue clinicienne, psychothérapeute, animatrice-thérapeute d’ateliers d’expressions à médiations artistiques, formatrice, fondatrice et Présidente de Résonances.

Sophie de Heaulme, psychologue clinicienne travaillant sur l’intégration « corps et parole », formatrice et chargée de cours à l’Ecole des Psychologues Praticiens.  .

Colette Dukhan, animatrice d’ateliers d’écriture diplômée de l’université Paul Valéry de Montpellier, a déjà participé au projet d’écriture « Peluche, dis-moi » en 2013, un collectif de textes en lien avec le Bénin, a vécu en Centrafrique. Présidente de l’association « La Ballade des Mots ».

Lydie Dumaire, animatrice d’ateliers au Bénin pour Résonances.

Nadia Elghosi, professeur de français en collège, Édouard Herriot (Livry-Gargan), photographe, vidéaste, anime des ateliers d’écriture dans le cadre de la classe de français et participe à de nombreux projets de lien social.

Irina Katz-Mazilu, artiste plasticienne et art-thérapeute. A travaillé de nombreuses années en milieu social avec des migrants, en milieu carcéral, dans la réinsertion sociale, en clinique et dans la prévention du suicide, ainsi qu’avec des personnes atteintes de handicaps mental et psychique. Formatrice, superviseuse, membre active accréditée de la Fédération Française des Art-Thérapeutes.

Isabelle Lefebvre, éducatrice à « La Sève et le Rameau », organisme de soutien et de services aux personnes handicapées. Ont déjà participé à l’écriture de « Peluche, dis-moi » en 2012-2013.

Olivier Oltramare, Diplômé d’un master de psychologie clinique, Olivier est un expert des cultures de l’imaginaire qu’il explore notamment à travers ses magazines presse, Geek Magazine, Breeks, Storylines, Maniaks ou encore Chasseurs de Monstres, mais aussi à travers son activité d’éditeur chez Glénat pour la collection Over the Pop.

Gaëlle Rauche, psychologue clinicienne, psychothérapeute, slameuse de réputation nationale, intervient en Afrique de l’Ouest. « Ecriture et slam de poésie» est ouvert au public rémois.

Marie Sicard, animatrice-thérapeute d’ateliers d’expressions (écriture et images) comédienne, iconographe, Secrétaire adjointe de la société SFPE-ART et THÉRAPIE Secrétaire de Résonances.

Véronique Tordjeman, enseignante en arts plastiques, artiste plasticienne ( Association Les 2 Ateliers : www.les2ateliers.fr )